Matthew Sweet est un guitariste, chanteur et compositeur pas très connu, par ici, et même aux USA, où un de ses albums a eu un succès mineur. En revanche, Susanna Hoffs est la célébrissime chanteuse des Bangles. Ces deux-là ont décidé de s’associer pour enregistrer des albums de reprises de chansons qu’ils aiment, sous le titre Under The Covers.

Trois volumes sont sortis, respectivement en 2006, 2009 et 2013, et même si je ne connais pas encore l’ensemble de ces disques ─ ça va venir ─ sachez qu’ils sont globalement très réussis. Pour vous donner une idée, vol. 1 rassemble des chansons des Beatles, de Bob Dylan, des Who, de Neil Young, des Bee Gees, etc. Vol. 2 nous propose Fleetwood Mac, Yes, Big Star, John Lennon, Queen, etc. Quant au vol. 3, vous y trouverez des chansons de REM, Elvis Costello, Tom Petty, XTC, etc…

C’est dans le vol. 2 que j’ai trouvé cette reprise idéale du très fameux « You’re So Vain » de Carly Simon, paru sur son album No Secrets de 1972. Klaus Voormann à la basse, Mick Jagger dans les chœurs, il s’agit d’une chanson emblématique des 70’s que Carly a écrite en pensant à trois hommes qu’elle avait bien connus, et à qui elle envoie ces paroles cinglantes : « You’re so vain, you probably think this song is about you… ». De toutes façons, si vous ne connaissez pas la version de Carly Simon, c’est elle qu’il faut écouter en priorité ! C’est presque un sport national, aux USA, que de deviner l’identité de ces trois hommes, Carly ayant avoué que l’un des trois était Warren Beatty, et ayant semé quelques indices pour les deux autres. Mais en tout cas, elle a permis aux Démocrates d’utiliser « You’re So Vain » pour se moquer du candidat républicain Donald Trump, que ça n’a pas empêché d’être élu.

La version de Sweet et Hoffs me semble donc très réussie ; cependant, elle se met avec servilité dans les pas de la version originale. Certes, le son, les arrangements, la production, trahissent bien les 37 années qui les séparent, mais on sent bien que le duo n’a pas cherché à se démarquer, à innover à tout prix, et c’est probablement ce qu’il y avait à faire, tant la chanson de Carly Simon est devenue iconique, intouchable*. Voici donc l’une des façons de pratiquer l’art subtil de la reprise : respect de la version originale tout en apportant une touche personnelle ; Matthew et Susanna font ça parfaitement sur l’ensemble d’Under The Covers.

*Marilyn Manson chante « You’re So Vain » en faisant du Marilyn Manson. Horrible !

Print Friendly, PDF & Email