J’ai tellement eu l’impression que ce second album de l’Islandais Ásgeir, Afterglow, successeur de In The Silence, avait été négligé, que vous avez droit à une séance de rattrapage avec « Here Comes The Wave In ». Cela dit, je ne lui fais pas une faveur, car la qualité d’Afterglow est tellement élevée qu’il n’a certainement pas besoin de moi pour être défendu.

La voix exceptionnelle du prodige islandais est une service d’une chanson dont la qualité mélodique est tellement évidente que l’on se demande pourquoi elle n’est pas sur toutes les lèvres. Bien sûr, c’est lui qui s’occupe de toute l’instrumentation, guitare, piano, basse, batterie, synthétiseur, deux de ses musiciens ayant rajouté respectivement une piste de batterie et une de guitare. On est évidemment assez loin de l’ambiance folk d’In The Silence, mais la coupure est loin d’être radicale ; en d’autres termes il s’agit d’un enrichissement de la matière sonore, mais la manière, les qualités, la personnalité d’Ásgeir sont toujours présentes et reconnaissables entre mille. Si ce qu’est devenu le marché de la musique populaire lui en laisse l’occasion, il est patent que l’on n’a pas affaire avec lui à un opportuniste qui nous donnera deux ou trois « hits », avant de disparaître, mais à un artiste majeur dont le nom devrait briller longtemps dans le ciel européen. Mais je ne suis pas naïf, et je sais bien que la réussite commerciale d’un artiste est assez peu corrélée à ses qualités artistiques…

Print Friendly, PDF & Email