On va me dire : mais, c’est la 3ème chanson de Blood/Candy sur laquelle tu écris ! Ne serait-il pas plus simple de faire une critique de l’ensemble de ce disque ? Je répondrais la chose suivante : oui, ce serait plus simple, d’autant que ceux qui me suivent savent bien que ce n’est pas le premier album sur lequel je m’appesantis en écrivant plusieurs chroniques de chansons, et surtout, du fait que je pense que les exemples sont rares d’albums au sein desquels on ne déniche qu’une seule pépite, au milieu d’une dizaine de détritus ; il y a tout de même une relative homogénéité dans la production artistique d’un artiste donné. Et il y a une autre raison, qui ne va, en effet, pas dans le sens de la facilité, et qui, de ce fait, apparaît comme une motivation supplémentaire : la plupart des sites musicaux, connus ou pas, mettent l’accent sur la chronique d’albums, et certains le font parfois très brillamment, avec des connaissances et des références auxquelles je ne saurais prétendre ; tous ces gens-là « prennent de la hauteur », et c’est très intéressant, d’autant que, lorsque la critique est positive, on achète le cd (voilà une expression qui va être caduque dans quelques années !), et ça fait marcher le commerce. Maintenant, si vous regardez bien, et dans le meilleur des cas, (Pitchfork…) seules une ou deux lignes sont consacrées aux caractéristiques spécifiques de telle ou telle chanson… Eh bien, moi, je ne veux pas élaborer ces critiques que j’appellerais surplombantes, je veux me coltiner avec un objet artistique bien défini, bien caractérisé, et, croyez-moi, je me rends compte qu’il s’agit d’un exercice assez différent, et peut-être plus difficile que la critique de disques habituelle, car je dirais, pour finir, que mes choix me sollicitent personnellement. Voilà un débat qui n’est pas sans intérêt.
Prenez ce « Notion 99 ». Je l’avoue, ce n’est pas une chanson majeure de Blood/Candy, et il y a des choses plus intéressantes sur ce cd, que j’ai laissées de côté.
Alors ? Il m’est tout simplement venu à l’idée que Notion 99 avait éveillé mon attention parce que le riff me rappelait celui de … Message In A Bottle, de Police ! Nul doute que je risque, ce faisant, d’être pendu par les pieds par la Brigade du Bon Goût Musical, mais, au point où j’en suis !…

Print Friendly, PDF & Email