Au début de cette décennie, Simon et Garfunkel ont déjà une longue carrière derrière eux, et l’album « Bridge Over Troubled Water » est d’ailleurs le dernier album studio qu’ils enregistreront ensemble.
La plupart des chansons de ce disque sont écrites par P. Simon et la chanson-titre, qui ouvre ce disque va devenir progressivement un standard et, sans doute l’une des chansons les plus fréquemment reprises de tous les temps.
Je ne ferais pas au lecteur l’injure de m’appesantir sur une description très précise de ce titre, construit comme un gospel, et bénéficiant des enseignements du « Wall Of Sound » de Phil Spector, en ce qui concerne la production.
La voix somptueuse d’Art Garfunkel est simplement, dans les premiers couplets, accompagnée par un piano, avant que, vers la fin, l’introduction de l’orchestre et d’une voix doublée n’entraîne le morceau vers des hauteurs stupéfiantes. C’est, à mon avis, cette sensation d’élévation que la chanson veut suggérer, et elle y réussit parfaitement.
Simon souhaitait que Garfunkel chante en solo, mais ce dernier refusa cette proposition, et, c’est à la demande du producteur, Roy Halee, et de Garfunkel, que Simon ajouta, avec une certaine réticence, le dernier couplet.
Je ne vais pas citer tous les artistes qui ont repris ce titre, il y en a plus de 50, parmi lesquels Elvis Presley, Aretha Franklin, Johnny Cash, Willie Nelson…

Print Friendly, PDF & Email