Attention ! Cet album, The Bells Of 1 2 est un chef-d’œuvre. Derrière ce nom, Sol Seppy, se cache l’Anglaise Sophie Michalitsianos, ancienne collaboratrice de Sparklehorse, ayant bourlingué de l’Australie aux États-Unis. Pianiste, violoncelliste, elle a réalisé cet album seule, dans son home-studio, de l’écriture à l’enregistrement, en passant par l’interprétation et la production.

Sa voix me rappelle Hope Sandoval, la chanteuse de Mazzy Star, la voix d’une petite fille dont la sensualité serait anormalement précoce. Parfois un peu de batterie électronique, ou de la guitare, mais ce sont les claviers qui dominent, le piano, en particulier, mais également les synthétiseurs.

En ce qui concerne “Enter One”, conclusion et sommet d’un disque où rien n’est à écarter, c’est le piano qui plaque les accords sur lesquels vient la voix murmurée de Sophie. On entend des violons. C’est doux, reposant, puis soudain la voix se fait impérieuse, prise dans une réverbération qui suggère un espace clos et immense, et la mélodie change, laissant la place à une sorte d’invocation mystique, pendant que l’on entend le grondement d’un orgue liturgique. Puis tout s’apaise et revient au murmure initial, avant que la séquence ne se reproduise. Ma description sommaire ne donne aucune idée de la grandeur de cette chanson, de sa puissance d’évocation. Indispensable !

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Article recommandé pour vous :  Sun Zoom Spark, Captain Beefheart and The Magic Band