Comme je fais ce que je veux, je vous ressers, la même semaine, une portion de Teenage Fanclub. Mais ne craignez aucune indigestion, c’est léger, sans aucune matière grasse, à peine sucré ; et, même si ça ne vous pèse pas sur l’estomac, le goût en est tellement subtil et envoûtant que beaucoup de chansons vous paraîtront fades, par comparaison.

Il s’agit donc de “Cells”, une autre composition de Norman Blake, extraite de Man-Made. Si j’ai bien compris de quoi il s’agit (mais je n’ai peut-être pas bien compris), Norman évoque la mort quotidienne des cellules de notre organisme, préfiguration du décès de celui-ci.

Sur une guitare qu’on dirait empruntée à Crosby, Stills & Nash, Norman pose le mantra d’une immuable et délicieuse mélodie. La batterie et la basse, qui rentrent au 2ème couplet, animent la situation, aidées par un orgue, et une guitare électrique qui sonne les cloches ainsi que la liturgie le demande. Les voix se multiplient comme les pains dans les Évangiles ; l’orgue se croit dans une cathédrale, puis un petit chorus tout simple de Raymond nous indique le moment de l’élévation. C’est une simple guitare acoustique qui vient conclure cette humble et magnifique eucharistie.

Je ne crois pas que les Fannies aient jamais joué “Cells” sur scène ; ils ont laissé ce soin à Evan Dando et Juliana Hatfield, qui s’en tirent médiocrement. Tout le monde ne peut pas avoir la grâce !

Print Friendly, PDF & Email
Article recommandé pour vous :  Dumb Dumb Dumb, Teenage Fanclub