Wave est le quatrième et dernier album du Patti Smith Group, avant le long intermède familial, qui allait permettre à Patti de se marier (avec Fred « Sonic » Smith) et d’élever ses enfants, puis de revenir, très différente en 1988, avec l’album Dream Of Life.

Wave est le pendant de Easter, l’album précédent ─ de même que Radio Ethiopia était le pendant de Horses ─, sauf qu’il est un peu moins réussi, dans doute du fait de la production très propre et très pop de Todd Rundgren*.

Ce défaut est effacé** par les deux « tubes » du disque, « Frederick », et, ce qui est sans doute la chanson la plus célèbre de Patti, « Dancing Barefoot ».

Écrite par Patti et Ivan Kràl, il s’agit d’une très belle chanson, même si les paroles en sont un peu « fumeuses ». Elle est sortie en single, sans connaître un succès fracassant dans les premiers temps. Elle a été reprise par une multitude d’artistes, et le magazine Rolling Stone l’a classée parmi les 500 meilleures chansons de tous les temps***.

Vous trouverez, sur YouTube un certain nombre de versions en public de « Dancing Barefoot », par le Patti Smith Group (Lenny Kaye, Richard Sohl, Ivan Kràl, Jay Dee Daugherty), ainsi qu’une version, (Viméo) que j’aime bien, dans laquelle Patti, nettement plus âgée, et accompagnée par une simple guitare acoustique, nous montre qu’elle peut sortir de son rôle de pythie pour délivrer une interprétation bouleversante de sa chanson.

*C’est d’ailleurs Rundgren qui joue de la basse sur ce titre.

**Pas pour tout le monde, bien sûr.

***Ce dont vous n’avez rien à faire, et moi non plus.

Print Friendly, PDF & Email