« She Moves Through The Fair » a été enregistrée par des centaines d’artistes, mais c’est tout de même la version de Fairport Convention dont j’ai envie de vous dire quelques mots.

On trouve cette version sur le deuxième album de FC, What We Did On Our Holidays, produit par Joe Boyd. À cette époque le groupe comprenait Iain Matthews, Ashley Hutchings, Simon Nicol, Martin Lamble, et, bien entendu, mon cher Richard Thompson. Mais il venait d’intégrer ─ à la suite d’évènements tragiques ─ la chanteuse Sandy Denny.

Vous le savez déjà, je considère que Sandy était la plus grande chanteuse de folk britannique* et quand j’entends cette version, ainsi que la version enregistrée chez elle, et qui figure sur I’Ve Always Kept A Unicorn, je ne peux m’empêcher de frissonner.

« She Moves Through The Fair » est probablement un air médiéval irlandais, dont l’arrangement musical a été fixé, à l’époque moderne, par Herbert Hugues (1882-1937) et dont les paroles sont dues à Padraic Colum (1881-1972)**. Une splendeur.

*Voir mes chroniques de « You Never Wanted Me » et « Quiet Joys Of Brotherhood ».

**Beaucoup de versions modernes omettent le 3ème couplet de Colum.

Print Friendly, PDF & Email