On trouve cette chanson sur le 5ème album du groupe, « High Violet », édité en mai 2010. Comme la plupart des belles chansons/chansons que j’apprécie, il s’agit d’une œuvre de mort, d’absence, de séparation, écrite avec la classe qui caractérise The National depuis leur 1er LP.
Matt Berninger est un chanteur exceptionnel dont le timbre ne ressemble à aucun autre, et j’attire votre attention sur la qualité de la batterie de Bryan Devendorf. Mais tous les musiciens méritent d’être salués, et le piano d’Aaron Dessner donne à England une profondeur inoubliable. La chanson a été utilisée dans un film de 2012 qui s’appelle « The Vow ».
On note, parmi les invités ayant collaboré à cet album, Nico Muhly, Justin Vernon et Sufjan Stevens.
En fait, tout High Violet est remarquable et j’irais même jusqu’à dire que toute l’œuvre de The National mérite de figurer dans votre discothèque (en particulier « Alligator » et « Boxer », les 2 albums qui précèdent celui-ci).

Print Friendly, PDF & Email