Il n’y a pas si longtemps que cela, mes fidèles lectrices et lecteurs ont pu lire les huit chroniques consacrées à cet album suprême d’XTC qu’a été Apple Venus vol. 1. *

Je n’avais retenu que les compositions d’Andy Partridge, et, pour cet album paru dix ans plus tôt, c’est une composition de Colin Moulding que je vais mettre à l’honneur.

La période était plutôt bonne pour XTC ; Skylarking, et surtout les deux albums des Dukes Of Stratosphear, leur groupe parodique, avaient été des succès aux USA**, la Grande-Bretagne les boudait, et le reste de l’Europe, dont la France continuait à les ignorer.

Virgin propose un nouvel album, à condition que le producteur soit américain. Le trio accepte, à condition que ce ne soit pas Todd Rundgren***. C’est le jeune Paul Fox, fan d’XTC qui est choisi. Andy et lui s’entendront parfaitement bien, mais son inexpérience va aboutir au fait qu’il est possible d’affirmer que cette production sera, en fait, celle d’Andy Partridge, au grand dam de Colin et Dave qui estiment que ses choix ne sont pas toujours les plus pertinents.

L’album, leur neuvième, qui sort sous la forme d’un double-album 33-t, s’appellera Oranges & Lemons. On peut le qualifier dekaléidoscopique, à l’image de sa pochette, vaguement inspirée du Yellow Submarine (1969) des Beatles.

C’est Pat Mastelloto qui est choisi comme batteur, et le trio anglais, accompagné de leurs épouses, va passer trois mois sous le chaud soleil californien de Los Angeles, pour l’enregistrement. Tout se passe parfaitement bien, sauf qu’à la fin, XTC prend connaissance de la perte financière occasionnée par les procédures engagées contre leur ancien manager. L’énormité de la somme**** entraîne l’effondrement d’Andy et son refuge dans l’alcoolisme à tel point qu’il doit être rapatrié d’urgence en Angleterre.

« King For A Day » est donc la chanson choisie pour être le 3ème single de l’album. Composée et chantée par Colin, on peut commencer par en écouter la maquette, qui se trouve sur l’indispensable coffret Coat Of Many Cupboards.

Mais c’est la vidéo promotionnelle (que je vous mets en lien) qui permettra d’apprécier au mieux le parfum jazzy de cette chanson. Tournée en noir et blanc, on y voit nos quatre amis*****ayant l’air de s’amuser dans cette ambiance « roaring thirties ». C’est l’une des chansons de Goulding que je préfère, mais, au cas où vous ne l’auriez pas compris, tout Oranges & Lemons mérite de figurer dans votre discothèque.

*une chronique par semaine pendant 8 semaines.

** Ne nous emballons pas ; tout ça tournait entre la 40ème et la 50ème place…

*** Voir mes chroniques « Earn Enough For Us » et « Another Satellite ».

****Quelque chose comme 1 250 000 € !

*****C’est le frère de Dave, Ian Gregory, qui occupe le siège du batteur, comme il le fait, d’ailleurs, dans les Dukes Of Stratosphear.

Print Friendly, PDF & Email