Il y a quelques semaines, vous avez pu lire, dans une chronique à propos de Blind Faith, ce qu’était un super-groupe. Et peut-être comprendre les raisons qui font que ce genre de réunions au sommet sont parfois décevantes, et, le plus souvent, éphémères.

En tout cas, sur le papier, la « dream team » new-yorkaise réunie sous le nom de Tinted Windows, et auteur d’un unique album éponyme, mérite bien le qualificatif de super-groupe. Jugez plutôt : nous trouvons au chant Taylor Hanson (du groupe Hanson) un garçon qui n’a pas trop l’habitude d’avoir des guitares saturées derrière lui, mais qui fait le job avec beaucoup de compétence, tout au long de l’album ; à la batterie, la légende vivante Bun E. Carlos, 59 ans, batteur historique de Cheap Trick.

Quant aux deux autres, il se trouve qu’ils co-dirigent le studio Stratosphere Sound où l’enregistrement eut lieu, et dont ils furent les co-producteurs ; tout d’abord  le guitariste et chanteur James Iha, en vacance des Smashing Pumpkins, compositeur de la chanson dont je vous parlerai aujourd’hui, et dont je connais bien la double face, redoutable guitariste de hard-rock bien saignant avec les Citrouilles, mais capable, à ses heures, d’une douceur et d’une légèreté qui en font le partenaire idéal du bassiste et chanteur Adam Schlesinger ─ ce qu’ils étaient, d’ailleurs, à de multiples reprises ─ que vous connaissez bien, puisque mon admiration pour les Fountains Of Wayne ressort d’un grand nombre de chroniques de ce blog.

Tout cela donne Tinted Windows, un album que je me suis donné la peine de réécouter dans son intégralité, à votre intention.

Eh bien, pour tout vous dire, Tinted Windows est pas mal du tout, mais loin de ce qu’on pouvait attendre de quatre si brillantes personnalités ; très bien fait, bien chanté et bien joué, mais sans grande originalité ; quelque chose fait un peu rapidement, pour se distraire, sans grande implication, à l’exception, probablement de Hanson. Et « Back With You » est la meilleure chanson du disque, dans un style powerpop qui ne vous étonnera pas. Je vais même écrire que c’est une très bonne chanson powerpop, et quand on a écrit ça, on peut sans doute en rester là.

Print Friendly, PDF & Email