Je vous ai déjà dit*tout le bien que je pensais de Ben Christophers dont je choisis une chanson du troisième album, The Spaces In Between.

Produite par Ben lui-même, « River Song », mais également l’ensemble du disque, semble revenir à une facture plus proche du style folk, abandonnant les bruitages électroniques antérieurs au profit d’une instrumentation plus classique, devenant, de ce fait, un héritier tardif de Jeff Buckley.

la guitare, puis le piano précèdent le synthétiseur qui indique la mélodie, reprise par la voix haut perchée de Ben, qui se démultiplie bientôt.

C’est beau, apaisant, et même si l’originalité a un peu disparu ─ la faute, sans doute au peu de reconnaissance obtenue par ses deux premiers albums ─ on aimerait que Ben Christophers ait les moyens de continuer son travail.

__________________________________________________________________

*Voir ma chronique de « The Stream ».

Print Friendly, PDF & Email