Il fallait donc sortir un single. J’ai évoqué précédemment la genèse de l’autre face A*, mais pour ce « Day Tripper », le maître-mot, c’était le riff, cette phrase de guitare que George Harrison allait se charger de mettre en place et qui allait constituer l’accroche commerciale (on dit le « gimmick ») de la chanson, ce qui n’échappera pas à Otis Redding, par exemple.
Ringo Starr derrière sa batterie, ce sont donc Paul Mc Cartney et John Lennon qui vont se partager ce duo vocal, alternant voix solo et voix d’accompagnement.
Paul est, bien sûr, à la basse, et John joue de la guitare rythmique et du tambourin.***
Les sessions ont lieu à Abbey Road, le 16 octobre 1965, et c’est la 3ème prise qui est la bonne.
Le mixage est réalisé le 25 octobre, ainsi que le 26 pour le mix stéréo**, pendant que les garçons sont à Buckingham pour recevoir leur MBE des mains de la Reine. Le travail pour le mix mono est repris le 29 octobre, et comme vous le savez maintenant, le single sort le même jour que « Rubber Soul », le 3 décembre.
______________________________________________________________________________
* »We Can Work It Out »
**le mix stéréo final à l’usage des albums américains attendra jusqu’au 10 novembre 1966.
***selon certaines sources, c’est Ringo qui agiterait le tambourin.

Print Friendly, PDF & Email