Après l’album du succès, « Out Of Time », vint, l’année suivante, l’album de la consécration, sans doute l’œuvre la plus célèbre de R.E.M., « Automatic For The People », et ses six singles, qui furent autant de succès commerciaux.

J’ai pourtant choisi de mettre en lumière un titre de cet album qui n’eut pas l’honneur de sortir en single, et qui est pourtant l’un de mes titres préférés de AFTP, si ce n’est mon préféré.

« Monty Got A Raw Deal » qui met en avant la guitare et la mandoline de Peter Buck, évoque la figure de Monty, l’acteur Montgomery Clift (1920-1966) dont la vie agitée (homosexualité, addictions, alcoolisme, accident de voiture, décès prématuré..) fournit à Michael Stipe un modèle d’identification trop évident. Mais, cependant, la proximité émotionnelle entre ces deux hommes est telle, que la chanson fonctionne, et parvient à transmettre aux auditeurs le désarroi de Stipe.

Oui, il s’agit d’une chanson bouleversante dans la discographie de R.E.M., une chanson forte et sombre, l’une de celles qui font l’importance du quatuor d’Athens (Georgia) dans la musique, et même dans la conscience de l’Amérique de cette époque.

________________________________________________________________

*voir les chroniques, « Shiny Happy People » et « Me, In Honey ».

Print Friendly, PDF & Email