Metronomy, j’en ai eu assez après l’album qui a suivi ce Nights Out prometteur, qui était, je crois, leur deuxième album. Mais pendant un temps, j’ai bien aimé cette pop sautillante mâtinée d’électronique, concoctée par Joseph Mount et ses copains, dans un coin du Devon (Angleterre). Et puis, le clip vidéo était plutôt sympa, avec cette virée automobile de 3 amis dont l’un vient de subir un chagrin d’amour.

La musique donne l’impression d’avoir été enregistrée sur des instruments-jouets, avec cette guitare basse en équilibre sur la batterie, ces sons de claviers aigrelets, ce saxophone baryton, toute cette ambiance qu’on dirait bricolée, mais dont je suis certain que tous les éléments ont été longuement soupesés, avec tout le professionnalisme nécessaire. Cela confère à l’ensemble une fraîcheur et une bonne humeur, une naïveté ─ de la même façon que l’on parle de peinture naïve ─ qui étaient tout à fait bienvenues. Et « Heartbreaker » a été un grand succès.

Print Friendly, PDF & Email