Rendons grâce aux ruptures amoureuses ! Elles sont à l’origine de quelques-unes des plus belles réalisations artistiques de toute l’histoire de l’humanité ; et la rupture de Beck avec Leigh Limon lui a permis de composer et enregistrer ce qui est, à mon avis, son plus bel album, et l’un des meilleurs disques de cette année 2002.

Tout a été écrit et composé en 8 jours, mais Beck a attendu 2 ans pour que « Sea Change » , son 8ème album, voit le jour.* Il fallait, sans doute que le producteur Nigel Godrich** soit disponible.

Quand Beck jouait « Round The Bend » en public, il prévenait celui-ci que « s’ils s’endormaient pendant cette chanson, c’était tout à fait normal »

Il y a d’abord le tempo, ultra-lent ; il y a la voix de Beck, mixée en avant, chaude, bien timbrée, mais évoluant dans une gamme limitée*** ; il y a une basse tenue par Justin Meldal-Johnsen, et une guitare acoustique.

Mais surtout, il y a ces cordes somptueuses, majestueuses, lacrymales, ces cordes qui n’ont que peu d’équivalent dans toute la pop musique, cordes qui ont été arrangées par David Campbell, qui n’est autre que le propre père de Beck.

J’ai parcouru avec beaucoup d’attention les différentes critiques anglo-saxonnes, écrites au moment de la sortie de « Sea Change » ; tout le monde note l’influence du « River Man » de Nick Drake****. Ouais. Pourquoi pas. Et puis, ça vous donnera une occasion d’écouter Nick Drake, ce qui n’est jamais du temps perdu…

Mais, excusez-moi, quand j’entends ces cordes pleurer derrière la voix de Beck, moi, c’est à un disque français auquel je pense*****.

Réécoutez donc « L’Histoire De Melody Nelson » de Serge Gainsbourg, et le travail de Jean-Claude Vannier sur des titres comme « Melody », ou « L’Hôtel Particulier » ; j’ai envie de dire que l’esprit de ces cordes vient de là, même si elles ne sonnent pas de la même façon. Mais, quoi qu’il en soit, ça n’enlève rien au fait que « Round The Bend » est une merveilleuse chanson.

__________________________________________________________________

*Si vous ne devez posséder qu’un seul album de Beck, c’est « Sea Change » !

**Producteur de Radiohead, bien sûr, mais également de Jason Falkner, Paul Mc Cartney, etc.

***N’oubliez pas qu’il s’agit d’une œuvre conçue par un homme souffrant de dépression.

****sur l’album « Five Leaves Left ». Enfin, quand j’écris tout le monde, je pense qu’il y en a un qui a écrit ça, et les autres ont recopié. On est sur Internet, tout de même !

*****Cocorico !

Print Friendly, PDF & Email