Elliott Smith est le premier véritable album d’E. Smith, Car Roman Candle, qui l’a précédé, a connu une distribution plutôt erratique. C’est un incontestable chef-d’œuvre, et certainement pas le brouillon de ce qui viendra par la suite. Elliott y fait à peu près tout, instrumentalement parlant, et il y avait beaucoup de choix possibles, pour vous présenter cet album, mais “Southern Belle” en est tout de même un des sommets.

Le jeu de guitare d’Elliott est absolument renversant, et sa voix charrie des émotions si contrastées, différentes, voire opposées que l’on se demande comment cela est possible : colère, amertume, abattement, tristesse, dégoût, tout cela y est. On m’objectera que les émotions positives brillent par leur absence, ce qui n’est pas faux, surtout sur Elliott Smith, mais la richesse émotionnelle de cette voix est si grande qu’elle suffit à déclencher notre admiration.

Depuis ce funeste 21 octobre 2003, Elliott Smith nous manque…

Print Friendly, PDF & Email
close

Inscrivez-vous au blog d'OldClaude et soyez notifié des mises à jour futures !