En 1988, Richard n’a pas vu son contrat avec Polydor renouvelé, du fait de ventes insuffisantes. Son manager a réussi à lui faire signer un nouveau contrat avec Capitol dont, par bonheur, le patron était fan de Richard. Il ne manquait plus, pour ce cinquième album solo, que trouver un producteur à la hauteur des ambitions de notre auteur-compositeur-interprète, et ce fut Mitchell Froom qui fut chargé de relancer sa carrière. L' »alignement des planètes » était parfait, et la plupart des connaisseurs de Richard Thompson considèrent que cette période Capitol représente le zénith de la créativité de l’artiste ─ ce qui est probablement un peu réducteur, car il y a des choses magnifiques en dehors de cette période Capitol ─ à commencer par Amnesia, le premier album de la série sur lequel on trouve ce superbe « Waltzing’s For Dreamers », une valse, bien sûr, exsudant le désespoir et la résignation. Cette version originale n’est peut-être pas ma préférée, même si on y entend la contrebasse de Danny Thompson (aucun lien de parenté) et le violon d’Aly Bain, mais c’est celle que l’on retrouve sur l’indispensable compilation de 2001 que j’ai déjà signalée, Action Packed – The Best Of The Capitol Years. En ce qui concerne la discographie de cette chanson, on trouve également WFD sur la compilation Watching The Dark (1993), et d’excellentes versions en public sur le cd Two-Letter Words (1994), et surtout sur l’extraordinaire coffret de 5 cd The Life And Music Of Richard Thompson (2006) avec son livret de 172 pages.

D’ailleurs, tiré de ce livret, je vais vous donner les résultats d’un sondage portant sur près de 180 chansons de Richard, et dont les centaines de contributeurs ont, par leurs votes, réussi à établir un classement de leurs chansons préférées. Voici donc les 10 premières :

10 – Genesis Hall

9 – Down Where The Drunkards Roll

8 – Gethsemane

7 – Tear-Stained Letter

6 – Wall Of Death

5 – 1952 Vincent Black Lightning

4 – From Galway To Graceland

3 – Crazy Man Michael

2 – Dimming Of The Day

1 – Beeswing

Mon propre classement aurait été légèrement différent, mais on reconnaît là le travail de connaisseurs. « Waltzing’s For Dreamers » arrive à la 16ème place, et je vous avais déjà chroniqué les chansons qui occupent les 5ème et 1ère place. Vous êtes maintenant de vrais connaisseurs de Richard Thompson, et vous avez fichtrement raison.

Print Friendly, PDF & Email