Le « News Of The World » s’était mis d’accord avec la police pour couvrir la descente de Redlands, la maison de Keith Richards. Le sergent Nobby Pilcher ─ oui, en effet, le « semolina pilchard, climbing up the Eiffel Tower » dans « I Am The Walrus » ─ qui avait déjà arrêté Donovan, Brian Jones, George Harrison et John Lennon, voulait épingler à son palmarès les « méchants » Rolling Stones. La descente de police eut lieu le 12 février 1967, on trouva de la drogue, mais désolé, contrairement à ce que ce torchon de NOTW écrivit, Mick Jagger n’était pas en train de croquer une barre de Mars enfoncée dans le vagin de Marianne Faithfull. Je ne vais pas détailler l’histoire, des bouquins ont été écrits là-dessus. Mick a été condamné à 3 mois fermes, le galeriste Robert Fraser à 6 mois, et Keith Richards à 1 an. 24 heures en prison. Libération sous caution. Appel.

En juillet, les Who et Jimmy Page enregistrent le single « The Last Time/Under My Thumb », en soutien aux Stones, et il y a l’éditorial du Times : « Who Breaks A Butterfly On A Wheel? » Mick voit sa peine transformée en 1 an avec sursis, et le juge annule celle de Keith, faute de preuves.

Trois semaines après, les Stones, qui travaillaient sur leur album Their Satanic Majesties Request, enregistrent « We Love You », qu’ils sortent en single avec « Dandelion » en face B*, le 18 août. Ce sera la dernière production d’Andrew Loog Oldham pour eux.

Dans la cabine, on note la présence d’Allen Ginsberg, et aux chœurs, deux invités prestigieux**, John Lennon (voix et tambourin) et Paul Mc Cartney (voix et maracas). Outre Mick, Keith, Charlie et Bill (le son de la basse et sa place dans le mix sont parfaits), on note la superbe partie de Mellotron due à Brian Jones, et le non moins superbe riff de piano de Nicky Hopkins. Et puis, bien sûr, ces bruits de pieds enchaînés, cette porte de prison qui claque, et les paroles de remerciements, à tous ceux qui les ont soutenus dans l’épreuve, sans oublier les mots dédaigneux contre l’establishment et ceux qui les ont pourchassés : «We don’t care if you hound we, and lock the doors around we… You will never win we, your uniforms don’t fit we ».

Le clip de Peter Whitehead mérite d’être vu, car il parodie le procès d’Oscar Wilde en 1895, avec Jagger dans le rôle de l’écrivain, Marianne dans celui de Lord Alfred Douglas, et Richards dans celui du Juge. On y aperçoit aussi Brian Jones, très nettement « défoncé ».

J’aime beaucoup cette chanson, donc, et, faute de l’écouter sur le 45 t. que j’avais acheté à l’époque, je la retrouve sur The Rolling Stones Singles Collection : The London Years, dont je vous avais déjà dit qu’il s’agissait d’une indispensable compilation.

« We Love You » n’a jamais été jouée sur scène par les Stones.

* »Dandelion » sera face A aux USA.

**mais prévisibles ! Le 25 juin, Marianne, Mick et Keith étaient présents pour la diffusion mondiale de « All You Need Is Love »

 

Print Friendly, PDF & Email