J’insiste. Comme j’ai tenté de vous l’expliquer récemment*, je suis fasciné par ce disque de Sun Kil Moon, Tiny Cities, entièrement composé de reprises du groupe américain Modest Mouse.

Or n’ayant jamais entendu une note de Modest Mouse ─ et ne souhaitant pas, pour le moment, m’y confronter ─ Tiny Cities est, de mon point de vue, un excellent disque de Sun Kil Moon, et l’apport « génétique » des paroles d’Isaac Brock est englobé dans la relecture qu’en fait Kozelek**.

C’est donc avec cette virginité revendiquée que je déclare mon enthousiasme pour ce très court « Convenient Parking », rendu sans doute plus gracieux par la voix de Mark, et par sa guitare acoustique virtuose et enchanteresse.

Une unique note de piano me rappelle que je dois vous préciser que Sun Kil Moon était en 2005 un trio, rassemblant, évidemment Mark Kozelek, le bassiste Geoff Stanfield, et l’unique rescapé des Red House Painters, le batteur Anthony Koutsos.

*Voir mes chroniques de « Tiny Cities Made Of Ashes » et « Four Fingered Fisherman ».

** »Convenient Parking » apparaît sur ce que les spécialistes considèrent comme étant le meilleur album de Modest Mouse, The Lonesome Crowded West (1997).

Print Friendly, PDF & Email