Comme mes fidèles lecteurs le savent, José González est un artiste très estimable puisque j’avais consacré pas moins de trois chroniques à son premier album, Veneer*.

Comme beaucoup d’autres artistes (Elbow, Simple Minds, Red Hot Chili Peppers, Anneke Van Giesbergen, O’Hooley & Tidow, et surtout Newton Faulkner dont la reprise est certainement la plus talentueuse du lot), José s’est attaqué à la reprise de l’un des titres emblématiques du magnifique album de Massive Attack, Mezzanine**, et « Teardrop » est devenu de cette façon l’une des chansons les plus jouées du deuxième album du Suédois, In Our Nature, d’autant qu’il a également été édité en « single ».

J. González, fidèle à sa manière, reprend « Teardrop » en se l’appropriant totalement, avec sa voix peu expressive, mais au timbre attachant, sa guitare à cordes en nylon, l’aide des percussions d’Erik Bodin.

C’est impeccable, et cette version a eu un succès mérité, mais….

J’écris ce qui suit 11 ans après la sortie du disque. « Teardrop » est aujourd’hui une chanson qui est devenue une sorte de « classique » ; on l’a entendue dans la version américaine de la série télévisée Dr House ; le jazz se l’est appropriée, en la personne du pianiste Brad Mehldau, qui improvise sur son thème, et surtout, comme je le signalais ci-dessus, les candidats à la reprise se sont bousculés, avec plus ou moins de réussite, sans toutefois déloger de son trône la version originale de Massive Attack, la version de référence, et, de loin, la meilleure, portée par la voix impériale d’Elizabeth Fraser.

Alors, tout simplement, José González ne fait pas le poids. Même s’il suit à la lettre l’une des règles non écrites qui doivent guider ceux qui se lancent dans l’art difficile de la reprise ─ se réapproprier l’œuvre, l’habiller différemment, sans pour autant la trahir ─ , il peine à respecter la règle essentielle qui consiste à faire aussi bien*** que la version originale. Dommage.

*Voir « Slow Moves », « Heartbeats » et « Lovestain ».

**Voir « Angel » et « Inertia Creeps »

***On pourrait longuement discuter cet adjectif, « bien ». Aussi créatif ? Aussi intéressant ? Aussi bien interprété ? Aussi émouvant ? Aussi impressionnant ? etc.

Print Friendly, PDF & Email