Voilà encore quelqu’un qui mérite l’épithète de génie. Né en Californie en 1941, sous le nom de Don Van Vliet, il expose ses sculptures dès l’âge de 4 ans, et la fin de sa vie sera consacrée à la peinture.*

À l’adolescence, il se lie avec Frank Zappa, qui l’oriente vers la musique ; il apprend à jouer de l’harmonica et du saxophone, forme son premier Magic Band en 1964.

Son premier album, « Safe As Milk » paraît en 1966. Tout le monde pense qu’il s’agit d’un bluesman, et il n’a jamais caché son amour pour les grandes figures du Chicago Blues ; mais, estimant qu’on ne peut pas aller au-delà de leur art, il décide de construire une approche plus personnelle, laquelle se déploie dans le « Trout Mask Replica » de 1969**, produit par Zappa.

En 1972 paraît mon album préféré du Captain, « Clear Spot »***, suivi par ce qui est donc son 6ème album, « The Spotlight Kid », lequel se voulait un poil plus « commercial », et qu’il produit lui-même.

On y entend donc ce « Click Clack », annoncé par la petite phrase répétitive du piano de Ed Marimba (Art Tripp), puis la basse de Rockette Morton (Mark Boston), avant que n’entrent l’harmonica et la voix de Captain Beefheart. Et quelle voix ! Un grognement qui se transforme en caresse…On dit qu’il avait une tessiture de 5 octaves. Mais en tout cas, même si on ne comprend pas l’anglais, c’est bien dans un train que le Captain nous convie, avec la guitare slide de Zoot Horn Rollo (Bill Harkleroad) et la batterie métronomique de Drumbo (John French).

Ce train qui emporte au loin l’amour de Don Van Vliet vous fait partir très loin, et tout comme moi, jamais vous ne voudrez sortir de ces wagons qui matérialisent l’art incomparable de Captain Beefheart.

__________________________________________________________________

Si je ne mentionne pas le Magic Band, c’est que la pochette de « The Spotlight Kid » crédite cet album au seul Captain. D’ailleurs, le Magic Band détestait cet album !

*il meurt le 17 décembre 2010.

**Si vous ne connaissez pas Beefheart, je ne vous conseille vraiment pas de l’aborder par cet album !

***les versions cd couplent « Clear Spot » et « The Spotlight Kid ».

Print Friendly, PDF & Email