Je ne m’en lasse jamais* ! Ce picking décontracté sur lequel John Shannon pose sa voix pour nous délivrer des paroles d’un mysticisme écologique de bon aloi ; sans oublier les Wings of Soul auxquels la douce voix de Caroline McMahon et le bugle de Dan Brantigan apportent un cachet et une couleur sonore particulières.

On pourra sourire de ce qu’on va lire ici, mais j’ai l’impression qu’il faudrait écouter ce disque (ou même Shannon et son groupe, pourquoi pas) la nuit, autour d’un feu crépitant, en pleine nature. C’est une musique des grands espaces, des cours d’eau qui rebondissent sur des rochers, une musique qui ne craindrait pas d’être parasitée par le vent ou le coassement d’une grenouille.

Ces « Songs Of The Desert River » me font de plus en plus l’effet d’être un disque indispensable, et j’espère que, tout comme moi, vous succomberez à leur charme, leur délicatesse et leur ouverture vers un monde qu’on pourrait croire – oh! pendant quelques dizaines de minutes, seulement, mais c’est déjà précieux – apaisé.

 

 

____________

*voir ma chronique de « Dawn Breaks »

Print Friendly, PDF & Email