Je veux parler, bien entendu de la version de l’album, ce génial Mezzanine, leur troisième album, qui est certainement le disque qui a passé le plus de temps sur ma platine, cette année-là.

Le clip met en scène 3D (Robert Del Naja), dont l’ex-petite amie a une relation sexuelle avec un autre, lequel est joué par Mushroom (Andrew Vowles). 3D regarde l’enregistrement vidéo, réalisé par Daddy G. (Grantley Marshall) avec un mélange de dégoût et de fascination.

La rythmique est inspirée par des percussions entendues par 3D à Istanbul, et les guitares électriques sont agressives et menaçantes comme jamais, chez Massive Attack.

Ce qui est intéressant avec ce groupe, ou, plus exactement, ce qui a pu intéresser l’amateur de rock que je suis, c’est ce mariage réussi de sources musicales diverses, le rap avec la diction froide et murmurée de Robert Del Naja, les musiques du monde avec ces influences rythmiques turques, la musique électronique avec cette abondante utilisation des synthétiseurs, des échantillonneurs (avec un échantillon emprunté à Ultravox !) et donc, du rock, avec ces guitares électriques, mais également une batterie et une basse, instruments pour lesquels le groupe a fait appel à des musiciens extérieurs.

Tout cela fait d'”Inertia Creeps” un jalon important dans l’histoire de la musique britannique, et il est dommage que le groupe se soit désagrégé après l’enregistrement de Mezzanine, car la collaboration de ces trois fortes individualités a été à l’origine d’une musique qui résiste au temps.

 

Print Friendly, PDF & Email