Il semblerait qu’après la sortie de leur excellent album Pedestrian Verse,(2013) le groupe écossais*Frightened Rabbit** ait été proche de l’implosion. Tout le monde s’est mis en vacances, et cela a consisté pour le chanteur et guitariste  Scott Hutchison à sortir un album solo, sous le nom de Owl John.

Il en a écrit toutes les paroles, et s’est fait aider, pour la musique, de ses copains du groupe, Andy Monaghan et Simon Liddell.

En tout cas, cet album est rempli de bonnes chansons, qui évoquent Frightened Rabbit, sans être du Frightened Rabbit.

J’ai mis en avant cette chanson, “Los Angeles, Be Kind”, l’une de mes préférées. Scott y évoque la difficulté, pour un Britannique, de vivre à Los Angeles, et trousse une mélodie assez captivante, avec des arrangements que ne renierait pas son groupe originel. C’est probablement quand il est seul avec sa guitare Martin, qu’il faut apprécier cette chanson à sa juste valeur ; YouTube en offre un ou deux exemples, et les vraies vacances de Frightened Rabbit auraient peut-être pu se matérialiser par un disque qu’il aurait fait absolument seul, sans autre aide que sa guitare. Scott Hutchison en a le talent.

J’apprends ce jour (11 mai 2018), veille de la publication de cette chronique, le décès de Owl John. Il avait 36 ans.

*Vous savez à quel point j’aime les groupes écossais !

**Voir ma chronique de “Nitrous Gas”

Print Friendly, PDF & Email
Article recommandé pour vous :  Baudelaire, ...And You Will Know Us By The Trail Of Dead