Je me souviens bien du concert de The Police à Cabourg, le 12 août 1980, dans le cadre de leur Zenyatta Mondatta Tour. Ils ont joué « Message In A Bottle  » vers la fin, et tout le monde était très heureux, y compris les musiciens, Stewart Copeland derrière sa batterie, Andy Summers, le guitariste, plus réservé, et Sting, faisant le show à lui tout seul, au chant et à la basse.

Même s’il est peut-être de bon ton de les dénigrer aujourd’hui, The Police avait su, bien mieux que d’autres, opérer la jonction idéale entre la new-wave qui avait succédé aux punks de 1977, et le grand public, avide de chansons simples, évidentes. Et Sting n’était pas avare pour fournir ce genre de choses.

Reggatta De Blanc était leur deuxième album, produit par Nigel Gray et eux-mêmes, celui de la consécration, avec cette européanisation réussie des rythmes reggae de la Jamaïque, et donc ce single, « Message In A Bottle », n° 1 dans les charts anglaises (mais même pas classé dans le top 50 américain). Sting, lui-même, admet que c’est sa meilleure chanson, et 40 ans après, elle s’écoute encore avec plaisir.

Print Friendly, PDF & Email