Tout comme pour les 2 précédentes chansons de « Bon Iver, Bon Iver » chroniquées*, je vais vous demander d’aller regarder la vidéo officielle, mise en scène par Nabil Elderkin.

Un voyage en Islande fait partie de mes plus beaux souvenirs, et ce sont ces paysages que je retrouve avec ce clip qui illustre si bien « Holocene ».

« Holocene » est une chanson alanguie, qui évoque le vent et le ressac, puissants et doux à la fois (quand bien même les paroles sont d’une toute autre nature).

Ecoutez ces deux guitares acoustiques, la pedal steel et ce vibraphone, avant que ne s’élève le falsetto démultiplié de Justin, ces claquements de mains, tout ce qui rentre doucement dans le mix, et qui en sort imperceptiblement, la batterie, les claviers, la basse.

Puis les vents, saxophones, trompette, cor, toujours enrobés par ces notes de guitare ; tout ça va et vient comme une vague, identique à la précédente et à chaque fois différente. Quelle intelligence dans cette production qui est, vous l’aurez deviné, l’œuvre de Justin !

Le 29 octobre de cette année-là, au Festival Pitchfork, à Paris, j’ai assisté au concert de Bon Iver, l’un des plus beaux que j’ai jamais vus ; « Holocene » était la 3ème chanson….

 

__________________

*voir « Towers » et « Beth/Rest »

Print Friendly, PDF & Email