Cette année-là, la Norvégienne exilée à Stockholm, Ane Brun, a sorti deux disques : le premier, au printemps, s’appelait Changing Of The Seasons et contenait ce « Raise My Head ». Le second, à l’automne, était constitué essentiellement par les maquettes du précédent, (dont « Raise My Head ») et portait le nom de Sketches (esquisses). Je vous conseille très fortement d’écouter en priorité la version de Sketches, où on découvre Ane avec sa guitare, sans production ou presque. C’est déjà très beau.

Et puis après, il y a cette version orchestrée, avec les arrangements de cordes ─ des vraies cordes ! ─  réalisés par Nico Muhly, produite par Valgeir Sigurdsson, bref le grand luxe, et dans laquelle éclate le talent unique de la Scandinave, parfaitement accompagnée par de talentueux musiciens, soutenue par la voix de Nina Kinert.

Ane a une voix particulière, un soprano très pur, servi par une technique vocale parfaite, mais dont le timbre légèrement métallique lui donne une personnalité bien marquée, que l’on ne peut confondre avec personne d’autre. La première fois que j’ai vu Ane, en concert à Paris, je ne connaissais pas sa discographie, et je peux vous assurer que depuis, je ne rate aucun de ses enregistrements.

Print Friendly, PDF & Email