C’est de 1990 que je date cette chanson, œuvre la plus connue et la plus remarquable des La’s de Liverpool, dirigés d’une poigne de fer par leur leader, Lee Mavers, par ailleurs auteur et compositeur de cette emblématique réussite.
En fait la chanson date de 1988, et a connu une sortie en single, cette année-là, puis une réédition en 1990, ainsi qu’une autre en 1998, et enfin, une dernière, en 2008.
Je me réfère donc à la version de l’album, remixée par Steve Lillywhite, et qui a permis de donner à « There She Goes » un retentissement planétaire.
Les La’s ont toujours refusé de reconnaître qu’il s’agissait d’une ode à l’héroine. Quoi qu’il en soit, elle s’écoute toujours avec grand plaisir.

Print Friendly, PDF & Email