C’est après avoir quitté les Waterboys que Karl Wallinger forma World Party en 1986. Même s’il s’entoura, par la suite, d’autres musiciens, on peut considérer que cet auteur-compositeur-interprète-polyinstrumentiste-arrangeur est World Party à lui tout seul.

« Another 1000 Years » figure sur le dernier album de WP, « Dumbing Up », et nous plonge immédiatement dans un enchantement beatlesien revendiqué et assumé par Karl, qui n’hésite pas à chatouiller la mélodie de « Baby, You’re A Rich Man ». Mais, peu importe, lorsque l’élève rejoint ainsi les maîtres, je suis de ceux qui pensent qu’il n’y a plus qu’à s’incliner, et à admirer.

La science et la qualité des arrangements, l’évidence de la mélodie, la richesse des harmonies, qui nous prouvent qu’on a affaire à un artiste majeur, accentuent encore la cruauté de la rupture d’anévrisme qui a frappé Karl, en 2001, et qui lui a enlevé l’usage de la parole, pendant de longues années. Il s’est pourtant remis au travail, en 2006, et a même donné des concerts jusqu’à ces dernières années, mais il est à redouter que la grande période de World Party soit malheureusement terminée.

 

 

Print Friendly, PDF & Email